Accueil > 2 - Benita vom Bernstein > Championnat IHF - FCI 2011

Championnat IHF - FCI 2011

vendredi 10 avril 2015, par martine


Championnat du Monde Hovawart de pistage FCI
5 et 6 novembre à Bergheim (Allemagne)

  • Jeudi 3 novembre : la fête pour nous, Annick avec Urfée et moi avec Benita, a commencé jeudi soir, quand Annick a fait une halte d’une nuit, après les 7 heures de route qui l’ont menées de Bages près de Perpignan, à la maison.
    Un petit champagne pour commencer la fête, un dîner aux saveurs locales... mais léger en prévision de la route du lendemain… et nous voilà au lit tôt … de nombreux kilomètres nous attendent le lendemain matin… et il faudra être ponctuelles pour la réunion du vendredi 4 novembre.
  • Vendredi 4 novembre : sept heures de route annoncées sur nos GPS.. . mais avec les quelques arrêts pour nous et les chiennes, quelques inévitables bouchons sur les autoroutes allemandes … et ce sera 9 heures de route qu’il nous faudra pour atteindre l’hôtel Europark à Kerspen.
    Dernière détente pour les chiennes, installation dans nos chambres spacieuses et chaleureuses, et nous rejoignons la salle à manger, de grandes tables carrées de 8 personnes, des chandeliers, de belles nappes, jolie vaisselle … un accueil chaleureux de toutes les équipes, des organisateurs… malgré les difficultés des langues : allemands, anglais, suédois, tchèques et français… on se comprend tous… on parle chien, on parle hovawart, on parle pistage. Beaucoup d’amis, des nouveaux et une ambiance conviviale et amicale !
    Annick et moi, sommes installées avec nos amis autrichiens, qui nous accueillent à leur table avec le bonjour amical et les vœux transmis de Jacques et de Bianca et à sa maman Benita.

Un buffet festif nous attend et nous permet, à gré, de découvrir la gastronomie allemande, différente de la nôtre, mais pas moins savoureuse. Et nous pourrons, toujours raisonnablement bien sûr, déguster les bières allemandes !!

Après les desserts… les discours de bienvenue du Président Peter Thome, les présentations des organisateurs et le tirage au sort des groupes : 2 juges… 4 groupes :

- Le samedi, les groupes A seront jugés par Kurt Schafar, juge autrichien, les groupes B par Helge Ludwig, juge allemand.
B1 : pistes le matin – B 2 : pistes l’après-midi

- Et le dimanche nous inverserons…

Nous sommes appelés par ordre du catalogue : pour choisir une bougie, et découvrir en dessous notre groupe et numéro … Annick sera A1 … elle sera donc jugée par Kurt Schafar le samedi matin… je tire le B2 … je serais donc jugée samedi après-midi par Helde Ludwig.
Annick est un peu déçue que nous ne soyons pas dans le même groupe … mais je la rassure connaissant le sens parfait de l’organisation de nos amis allemands… les pistes seront placées et levées de telle manière que nous pourrons tous rester ensemble et que nous pourrons suivre la relève de toutes les pistes…

L’ensemble des 12 équipes de 5 pays de l’IHF et l’équipe du CFH




  • Samedi 5 novembre :

Le départ de l’hôtel en convoi est prévu le samedi matin à 9h30, et un lieu intermédiaire est programmé dans nos GPS (que ferions-nous sans eux… maintenant ?)

Petit-déjeuner copieux et très varié, dernière détente pour les chiens sur des allées piétonnes et cyclables, proches de l’hôtel… et nous voilà partis, tous à l’heure !!

Un peu de route et d’autoroute… 30 minutes… et nous passons tous un portail monumental, pour rejoindre une immense villa et un bâtiment agricole, au cœur d’une véritable mer de labours fin et de petit blé à peine sorti… L’espace est immense… le temps est clément, le site est chaleureux… nous avons le temps, pas de précipitation… le tirage au sort au sein des groupe A1 et B1 va pouvoir se faire…
Annick tire le n° 3 … Urfée relèvera donc sa piste à 12h20… ce sera la 5ème piste de la journée.
A partir de là … Annick commence à stresser ... Savoir comment sera son terrain ? le tracé de la piste ? quel traceur ? … et le gibier ?… et les oiseaux… ?
Puis, elle oublie un peu je crois, car nous voilà à la croisée des chemins agricoles et la première piste commence…
Nous pouvons constater que les pistes sont grandes, très grandes (à l’image du territoire à notre disposition) très aérées, et l’organisation millimétrée… A peine le premier chien au piquet de départ … le schéma de la piste, qu’il doit relever, est dessiné sur un support planté au bord du chemin. Ceci rend le travail du chien encore plus intéressant … mais les chiens, tous nos chiens, sont tellement précis qu’ils dessinent eux-mêmes comme de ‘gros crayons’ les pistes sur le « tableau, beige et vert’ de la campagne allemande. Une merveille, un régal.

Arrive le tour d’Annick et d’Urfée… Annick est inquiète car la piste doit longer un chemin avec une haie… sans doute du gibier, sans doute des oiseaux… Présentation, lecture de puce en laisse… puis Annick équipe Urfée de son harnais et de la longe, le temps d’indiquer au juge qu’elle travaille en longe et marque les objets… et la voilà au piquet… joli départ, bien déterminé, la piste bien dessinée par Urfée, sur un rythme régulier… la haie ne la dérange pas, les oiseaux non plus… (ils sont repartis depuis longtemps.. ! ) mais malgré tout Urfée passe sur un objet sans le marquer… 3 points s’envolent … et quelques passages avec le nez légèrement levé (Eh ! oui, le nez du chien doit toucher le sol tout au long de la piste longue de plus de 2000 pas… ) et la piste se termine en parallèle du chemin… ouf le dernier objet … bien marqué. Urfée n’aura laissé qu’un objet sur le piste, rassurant Annick pour la suite, en obtenant une note de 86/100. Bravo Urfée !


Dessin de la piste d’Urfée - Samedi

Encore une piste et nous repartirons pour le « QG de campagne »… mais pas le temps de se sustenter … Immédiatement, le tirage au sort du groupe B2 … et Benita relèvera la première piste de l’après-midi.

Nous changeons de terrain… enfin si on peut dire … car même immensité, même culture, simplement au bord d’un autre chemin agricole.
Nous devons contourner un terrain sur lequel sera relevé 2 pistes pour atteindre notre départ… Benita en bout de laisse marche devant, déterminée… Je lui ai parlé discrètement des objets en descendant de voiture… et c’est fait elle est « branchée »…

Présentation, sociabilité, et je peux « habiller » Benita de son harnais et de sa longe. Quelques minutes d’attente, et à 13h50 précises, nous nous avançons en direction du piquet de départ… Benita est déterminée sur la piste, elle avance à bonne allure, le nez au sol, la longe tendue, sur cette première ligne… un angle à gauche et nous entrons dans l’arrondi… au sommet de l’arrondi le premier objet .. ; Benita l’identifie, et s’assoie, bien droite… On repart, le nez bien au sol, elle négocie parfaitement l’arrondi, angle droit à gauche et nous voilà reparties sur la 3ème ligne, en direction de l’horizon… loin, là-bas au fond, il doit y avoir un chemin… la piste de Benita ne le coupera pas … mais, avec un angle à gauche le longera longuement, puis encore un angle à gauche et nous voilà en direction du chemin de base… loin, loin… à quelques distances du chemin, un angle aigu … à gauche encore une fois… une remontée, encore longue et en travers, les objets s’enchaînent un à un. L’angle aigu qui suit … à droite, sera dépassé d’un mètre environ par Benita, qui fera une boucle pour retrouver sa piste… et nous voilà à nouveau en direction du chemin de base… Je lève les yeux… mon dieu qu’il est loin… mais Benita poursuit sa cadence, par contre en levant le nez quelques fois, à 15 ou 20 cm du sol… le dernier angle approche… Benita par le vent de biais en face, l’évente et le cherche par un écart de 0,5 m à gauche, puis 0,5 m à droite… et elle reprend sa piste. Un mètre plus loin l’angle droit à droite est parfaitement négocié… et le dernier objet marqué comme les 6 autres assis. Mais Benita s’est un petit peu trop avancée sur cet objet : lorsque je passe la main sous son ventre pour ramasser l’objet … je touche ses longs poils… sensible, elle se relève… et des points avec elle.
Benita ne s’est pas occupée des 2 coupures de fausse piste… je ne saurai la fausse piste que lorsque je suivrai les commentaires du juge face au schéma de la piste.


Dessin de la piste de Benita - Samedi

    • Les commentaires détaillés du juge…

Les commentaires du juge : la piste la plus grande de la journée… (mais les pistes sont tellement bien tracées que je ne pense pas que ce soit un problème… sauf la fatigue) Benita, par moment, décolle son nez du sol et du pas… Tout en gardant une tenue de piste parfaite sauf au 2ème angle aigu et au dernier angle droit. Les objets marqués avec un peu de lenteur à son goût… Total 85/100. Je suis très fière du travail de Benita et de sa pugnacité.
Et nous recevons agréablement les félicitations de tous les spectateurs…

L’après-midi se poursuit avec une ballade de retour à la voiture où les récompenses attendent Benita et sa balle, car sans balle pas vraie satisfaction … puis nous suivons les autres pistes, pour le régal des yeux et du cœur …
Quel plaisir et quelle ambiance.

Retour à l’hôtel, après une petite ballade de détente pour Annick et Urfée d’un coté et Benita et moi de l’autre… pas ensemble, non, les chiennes ne se connaissent pas et ce n’est pas le week-end d’un Championnat qu’on va « essayer pour voir »… Une autre fois !!

A 19h, nous nous retrouvons tous, autour d’une immense tablée, dans un espace qui nous est réservé dans une taverne voisine de l’Hôtel. Dîner à la carte, avec une particularité : les plats peuvent être commandés avec un choix de taille : petite, normale, ou grande… La « petite taille » est déjà largement suffisante pour Annick et moi… mais nous pouvons constater que quelques hommes allemands et autrichiens se feront un festin de « grande taille » et nous vaudrons quelques fous-rires.
Vers 21 h, retour dans les chambres où les chiennes nous attendent, dernière sortie pour la nuit et à 21h30… nous commençons tous notre nuit réparatrice.

  • Dimanche 6 novembre :

Même itinéraire, mêmes horaires, même exploitation, et même ambiance, chaleureuse, précise et détendue…

Nous attendons le retour des traçeurs, et le tirage au sort des pistes du matin commence : Benita relèvera la première piste du matin… la fraicheur, l’humidité, le vent un peu plus fort que la veille et le ciel plus voilé… les mêmes excellents traceurs et chefs de pistes… d’excellentes conditions donc…
Benita toujours joyeuse et déterminée pour aller en piste … L’arrondi sera là aussi dans la première ligne, mais il sera suivi en bout de terrain d’un angle aigu à gauche, puis d’un angle aigu à droite, puis 2 angles droits à gauche nous ramènent en direction du chemin de base… Il reste un angle droit à gauche, pour longer ce chemin et le dernier objet.
Benita gardera une allure assez vive sur toute sa piste, tous ses objets seront bien marqués, et elle restera absolument sur les pas du traceur sans s’en écarter tout au long de cette grande piste (mais quand même un peu moins longue que celle de la veille). Elle ne s’occupera pas de la fausse non plus, aujourd’hui… Tout ceci nous vaudra les applaudissements nombreux, en fin piste.
Le juge lui reprochera des passages avec le nez pas suffisamment rivé au sol, des accélérations après les angles, des reprises de piste après les objets en accélérant et avec le nez un peu trop haut : il lui attribuera 81/100.


Dessin de la piste de Benita - Dimanche

Je suis très fière du travail de Benita et j’ai personnellement préféré son travail ce dimanche à celui de Samedi, même si la note obtenue ne reflète pas cela.

Les pistes vont s’enchaîner ce dimanche matin, avec du beau spectacle… Un régal encore une fois…

De retour au « QG de campagne », le tirage au sort des pistes de l’après-midi est réalisé et Urfée relèvera la dernière piste de ce week-end. Du temps encore une fois pour stresser Annick… je tente de la rassurer, mais elle me confesse que souvent Urfée n’est pas au top de la concentration l’après-midi …

La suite lui donnera un peu raison : lorsque Urfée sort de la voiture Annick sent tout de suite que la concentration n’est pas suffisante à son gré… elle remet Urfée aux ordres et se dirige vers sa piste.
Urfée prend sa piste tranquillement, Annick la pousse un peu … et c’est parti… Le premier objet bien marqué, Urfée repart plus gaie, plus vite… un angle droit à droite… bien… puis l’entrée de l’arrondi semble difficile pour Urfée que je vois de loin revenir sur ses pas, boucler, repartir,… Annick la reprend et l’arrondi se négocie… mais Annick sans s’en rendre compte ne sera pas à 10 mètres, en bout de longe et le juge le remarque… un angle droit à droite et elle est repartie… encore un angle droit à droite… elle file… les deux coupures de fausse-piste sont passées… ouf….
Mais tout à coup un vol d’oiseaux migrateurs se fait entendre haut dans le ciel et Urfée s’énerve… Annick s’inquiète, nous aussi … mais elle termine quand même cette longue ligne, certes en laissant un objet mais la voilà qui arrive à l’angle aigu à droite, et à partir de là… elle s’est remise bien correctement au travail. L’angle aigu suivant à gauche, l’objet, l’angle droit à droite et c’est la dernière ligne, le dernier objet … Urfée bien que le nez un peu haut termine bien sa piste… On souffle !
Le juge, Annick, et nous tous, avons beaucoup ri, de bon cœur et gentiment, aux commentaires de la piste : je me demande si Urfée n’était pas très contente de faire rire son monde avec les « cui-cui » … !!
Le juge lui attribuera 72/100.


Dessin de la piste d’Urfée - Dimanche

Ce championnat se termine donc avec notre équipe française qui est très satisfaite du travail de nos chiennes qui ont réussi la relève de leurs 2 pistes.
Le Pistage FCI est très rigoureux et les jugements lors d’un Championnat du Monde sont obligatoirement très sévères…
Bravo Urfée et Bravo Benita et Merci à vous, pour ce que vous nous apportez !!!

La soirée se terminera par la soirée de gala, chaleureuse et sympathique et qui sera l’occasion d’ovations méritées pour nos Champions :
- Horant von Arminus, conduit par Gerhard Kessler (D) – Champion IHF 2011 avec 98 et 100
- Emilia vom Britzer Garten conduite par Rita Prinzjakowitsch (A) – 2ème avec 96 et 97
- Scanderna’s Bosco conduit par Carina Jonsson (S) - 3ème avec 95 et 97

et des ovations aussi pour les organisateurs et nos chefs de piste et surtout nos traceurs qui ont posés pour nous des pistes de rêves…

Le rendez-vous est pris avec tous nos amis… pour le Championnat IHF 2012, qui se déroulera au Danemark.
Et encore une fois… nous espérons que plus de Hovawart français s’orientent vers le pistage FCI, certes très exigeant mais ô combien magnifique.

Voir les diapos de l’évènement

Martine DONZE et
Benita vom Bernstein

Annick SORIANO et
Urfée des Leus Altiers