Accueil > Site du Clos > La Recherche Utilitaire

La Recherche Utilitaire

lundi 6 avril 2015, par martine


Recherche Utilitaire - R.U.

La plus récente de toutes les disciplines de pistage correspondant particulièrement aux capacités de nos hovawart. Créée il y a environ 25 ans par Pierre Roby, elle intéresse de plus en plus de monde. Ici il n’y a ni pointage ni classification. On réussit ou on ne réussit pas. Le règlement a été modifié le 01.01.2005 en raison du très petit nombre de réussites : depuis le début, moins de 20 chiens toutes races, dont 2 hovawarts, ont réussi à atteindre le plus haut niveau (anciennement appelé brevet) : piste de 3 km, froide de 6 h, tracée sur différents terrains.
Un niveau règlement existe depuis 2010, applicable jusqu’en 2015.

Actuellement le brevet, comme dans toutes les disciplines, est le premier niveau et donne le droit de présenter le chien dans la classe travail.

En R.U. on parle de : épreuve (concours), postulant (concurrent), poseur (traceur), parcours (piste), indices (objets), découverte (identification du poseur)

- Avant le départ de l’épreuve, le postulant reçoit l’objet de référence appartenant à la personne « disparue ». Il fait l’enquête en demandant au témoin des précisions sur la personne disparue et l’endroit où elle a été vue récemment.
- Après son départ le postulant a toute liberté pour suivre son chien, il peut par exemple :
• détacher son chien à un moment donné s’il a choisi de l’accompagner en longe et vice-versa, le rattacher s’il a choisi la recherche en libre
• remettre son chien en recherche de parcours où bon lui semble, le faire quêter, éventuellement, pour une prise de « foulement » (comme par exemple pister dans les pas, nez au sol…)
• les objets ramassés par le postulant sans avoir été détectés par le chien et dépassés par celui-ci, seront comptabilisés ou non à l’appréciation du juge.
• interroger des personnes se trouvant sur le parcours
• mettre son chien au repos.

  • Brevet

- Parcours ou vieux de 1 h 30
- Distance : environ 1 km
- Temps accordé : 30 minutes
- Aire de départ : dans un rayon de 5 mètres environ autour du juge où un objet de référence aura été déposé
- Le parcours : assise verte au maximum, herbe, cultures ou chemins. Les objets personnels, au nombre de cinq, en tissu, auront été posés le long du parcours.

  • Classe 1

- Parcours ou vieux de 2 heures
- Distance : entre 1,2 et 1,5 km
- Temps accordé : 0 h 45
- Aire de départ : 1 200 m environ, configuration variable
- La personne à rechercher (poseur) partira dans la direction indiquée après avoir perdu un objet personnel (genre gant ou mouchoir) servant de seconde référence (non comptabilisé).
Elle adoptera un pas de promeneur avec une marche très lente sur environ 50 mètres, puis pas de course sur environ 50 mètres, errera en se laissant attirer par tel ou tel passage (trou dans une haie, chemin de terre ou d’herbe, par exemple).
Elle pourra passer des clôtures électriques, franchir des fils de fer barbelés, traverser une partie de forêt sans taillis épais, traverser une route à circulation limitée pour en ressortir de l’autre côté. Elle pourra longer une route, sauter des fossés.
Sur le parcours, à des intervalles d’environ 250 mètres, elle laissera tomber sur des terrains à faible végétation cinq objets (il est recommandé de cacher les objets situés dans des endroits passants, par exemple bordure de route à faible circulation, pour qu’ils ne soient pas subtilisés). Un objet pourra être accroché à 50 centimètres du sol (branche, clôture).

  • Classe 2

- Parcours ou vieux de 2 h 30
- Distance : entre 1,8 km et 2 km
- Temps accordé : 1 h 00
- Aire de départ : Proche d’une situation réelle (forêt, aire de pique nique, hangar agricole, ferme, véhicule laissé en bordure de chemin à l’abandon)
- Le poseur partira d’une aire de départ clairement définie et dans la direction prévue. Elle perdra le premier objet à environ 150 mètres de la sortie de l’aire de départ.
La personne à rechercher adoptera un pas de promenade (environ 100 mètres de marche très lente) puis 100 mètres de marche rapide, et pas de course. Un arrêt de l’ordre d’une minute, situé à plus de 100 mètres d’un objet. En plus des difficultés prévues en classe 1, elle devra s’ingénier à traverser : une (des) haie(s) touffues(s), passer dans une forêt avec taillis, franchir un obstacle contournable d’un mètre cinquante de hauteur au maximum, passer à proximité de bâtiments ou d’habitations, emprunter une route bitumée à faible circulation, qu’elle ait été longée avant ou après la traversée.
Sur le parcours, à des intervalles de 300 mètres, elle laissera tomber cinq objets au total (certains pouvant être dissimulés, rappelons-le). Les objets les plus petits seront à placer sur les terrains à faible végétation.
Un objet pourra être accroché en hauteur (branche, clôture, etc …)

  • Classe 3

- Parcours vieux de 4 heures
- Distance : entre 2 et 2,5 km
- Temps accordé : 1 h 30
- Aire de départ : Proche d’une situation réelle, par exemple : maison de retraite, centre aéré, stade, forêt, aire de jeux, carrière, parking.
- Le parcours :
Le départ du poseur s’effectuera dans les mêmes conditions que celles prévues dans la classe 2.
La personne adoptera un pas de promeneur, avec pas de course et marche très lente de temps à autre, de même que marche rapide, deux arrêts de l’ordre de deux à trois minutes : « points chauds » à environ 150 mètres d’un objet.
En plus des difficultés prévues en classe 2, la personne s’efforcera de traverser par exemple, une cour de ferme, de passer dans un petit groupe d’habitations, petit hameau, lotissement, pénétration d’environ 150 mètres d’un faubourg (périphérie d’une ville).
La traversée de ville et la pose de parcours en bordure de route à grande circulation sont interdites.
Sur le parcours, après avoir laissé tomber le premier objet à environ 150 mètres de la sortie de l’aire de départ, elle laissera tomber les autres objets à environ 450 mètres d’intervalle. L’un de ces objets pourra être accroché en hauteur, à une branche ou à une clôture par exemple.

Le travail du chien est suivi tout au long du parcours par le juge et le commissaire et juste derrière eux par le groupe de tous les spectateurs (autres postulants, accompagnants, sympathisants, curieux…) et qui suivent l’équipe chien-postulant dans toutes les directions prises, y compris les mauvaises.

L’épreuve est réussie, si et seulement si, l’équipe retrouve la personne à rechercher au terme du parcours, dans le temps imparti et avec un minimum 3 d’objets pour le Brevet et pour les niveaux 1 , 2 et 3, avec des qualificatifs liés au nombre d’objets découverts sur le parcours.