©jfdonze

Comment choisir votre chiot


Pour vous aider dans la recherche de votre chiot Hovawart, je vous livre ci-dessous mon avis sur les principales précautions à prendre dans cette démarche.

Choix de l’éleveur
Vous pourrez donner votre préférence à un éleveur :

- Membre du Club Français du Hovawart : ce n’est pas une garantie absolue, mais au moins les informations circulent, ce qui devient un début de garantie.

- Signataire de la Charte d’Élevage : ce n’est pas une garantie non plus... car en fait beaucoup d’éleveurs font beaucoup mieux que le minimum requis par la Charte ... mais c’est une volonté affichée de faire une production dans les «règles».

-« Exclusif du Hovawart » : plus il y a de chiens présents à l’Élevage, moins les soins d’éveil et de socialisation apportés au chiot peuvent être de quantité (la qualité je ne peux pas la juger sur ces simples critères). De plus un éleveur, de plusieurs races, connaîtra un peu chaque race... mais ne pourra pas s’investir autant dans chacune.

- N’élevant qu’une seule portée à la fois : plus il y a de portées présentes chez l’éleveur dans la même période, moins l’éleveur sera disponible pour chaque mère et chaque chiot. Le Hovawart est un chien de famille (sportif, mais ayant besoin de sa famille autour de lui), donc éviter tout élevage en chenil, ou boxe.

- N’hésitez donc pas à aller visiter l’élevage, qu’il soit familial ou professionnel. Observez bien comment vivent les chiens et les chiots. Faites-vous une idée précise du caractère des chiens qui sont présents autour de vous. L’environnement a une influence sur la santé et surtout le caractère des chiots : un adulte agressif ou peureux aura un effet négatif sur tous les chiots de l’élevage.


Choix de vos géniteurs :

La qualité des parents se mesure objectivement par la cotation - résultats cumulés de divers tests - elle permet de vérifier la valeur du chien au travers de ses qualités de beauté, certes, mais aussi de tempérament et de santé. Les qualités du chien sont calculées par ses résultats en beauté (résultats d’exposition), sa bonne santé (dépistage des tares oculaires, de la dysplasie…) et son caractère (stabilité et force du caractère mesurées au travers de tests).

- La cotation mesure la valeur globale du chien, alors qu’un titre de champion national (de France, du Luxembourg, de Belgique, d’Italie, de Pologne… ou tout autre pays) n’affiche que la valeur esthétique du chien. Donner donc la préférence à la cotation plutôt qu’au titre : il est plus agréable de vivre avec un beau chien, au caractère bien équilibré, et en bonne santé, plutôt qu’avec un Champion.

- Donner la prépondérance à la cotation de la mère (de 1 à 4, voire 5 ou 6) .
Les cotations de 1 à 4 donnent en ordre croissant les qualités de la chienne en tant qu’individu. Les cotations 5 ou 6 donnent les qualités de la chienne sur sa descendance.

- Tenir compte aussi de la cotation du mâle : pour moi, elle est moins importante, car il est toujours facile d’obtenir un bon mâle pour une saillie, mais surtout les qualités de la mère notamment au niveau santé et surtout caractère sont déterminantes pour la stabilité de caractère des chiots.



Choix du chiot :

Le coup de foudre existe, mais surtout si vous avez bien choisi votre éleveur, vous pourrez faire confiance aux conseils qu’il vous donnera pour éclairer votre choix.
C’est lui qui connaît le mieux la race et surtout c’est lui qui a observé les chiots dans leur développement et dans l’esquisse de la mise en place de leur caractère, durant les deux premiers mois de leur vie.
Vous visiterez la portée lorsque les chiots auront environ 5 ou 6 semaines. Prenez votre temps, observez-les tous ensemble, observez aussi plus particulièrement ceux qui vous plaisent, posez des questions.
Echanger ouvertement vos impressions, vos attentes, vos surprises avec l’éleveur. Vous apprendrez ainsi à vous connaître, à vous comprendre, et votre choix n’en sera que meilleur, l’installation et l’adaptation future de votre chiot n’en seront que facilitées.

Divers :

Ne pas verser d’acompte, d’arrhes (ou autres) pour une réservation alors que l’ «objet» de la réservation n’existe pas. Donc n’acceptez de faire aucun versement avant la naissance et même attendre la première visite. Par contre vous pouvez faire une lettre de réservation... C’est même recommandé
.